Atelier D. Schlaepfer and Flyability present a short movie featuring the magical encounter between two flying robots. They used the world’s first drones capable of interacting with their environment and developed lighting and choreographies to deliver a unique piece at the intersection of high-technology and art.

The video features two drones roaming and meeting in the forest, bumping into trees and rolling around leafy branches. Each drone is equipped with 6 meters (20 feet) of neon wire, two dozen RGB LEDs and fluorescent material. The drones’ trajectories are remotely controlled by operators, while the lights execute a pre-programmed sequence and react at the same time to contacts or collisions sensed by the robots.
The drones’ cages are freely rotating, adding to the magic of the unique choreographies that are made possible by this system. The centennial trees contrast with the high-technology, but it is the perfect environment to transform robots into living creatures. The movie was shot in one summer night, and required several takes in order for the pilots and camera operators to synchronize their motions. The movie reminds us of fireflies at night, and was inspired by the bird-of-paradise courtships that involve dances, colors and amazing choreographies.

This Drone Courtship video is one more demonstration that drones can be used for art and entertainment!

 

L’Atelier D.Schlaepfer et Flyability présentent un court-métrage s’intitulant Drone Courtship, « La parade des drones », illustrant la rencontre magique entre deux oiseaux robotiques.
La combinaison du drone et de ses lumières crée des scènes encore jamais vues dans la nature, où le fantastique est difficile à distinguer de la réalité. Pourtant, aucuns effets spéciaux n’ont été utilisés. Les arbres centenaires contrastent avec la haute technologie et fournissent un environnement parfait pour transformer ces robots en créatures vivantes.
Le court-métrage met en scène deux drones errant qui se rencontrent dans la forêt. Les drones vont alors s’agiter et se heurter aux arbres, aux branches ainsi qu’à leur environnement. Finalement, ils s’accoupleront et continueront leur chemin ensemble.
Chaque drone est équipé de 6 mètres de Cool Néon, de 24 LEDs RVB et de matériaux phosphorescents. La trajectoire des drones est contrôlée à distance par les pilotes. Les lumières exécutent une séquence préprogrammée mais réagissent également aux contacts et collisions détectées par les robots. Les cages des drones tournent librement, ajoutant de la magie aux chorégraphies exceptionnelles.
Le film a été tourné durant une nuit d’été.  Il a cependant nécessité plusieurs prises pour que les pilotes et les caméramans arrivent à synchroniser leurs mouvements. La musique a été composée sur mesure. Le film a été grandement inspiré par les parades des oiseaux du paradis qui impliquent des danses, des couleurs et des chorégraphies étonnantes!

Ce court-métrage est une démonstration de plus que les drones peuvent être utilisés de manière artistique!